Skip to main content

You are here

Flanders Make construit un centre d'essais de pointe à Lommel

Flanders Make, le centre de recherche stratégique pour l'industrie manufacturière en Flandre, a commencé la construction d'un nouveau centre d'essais à Lommel. C'est en fait un cobot (robot collaboratif) nommé Kuka qui a posé la première pierre de ce site, où Flanders Make doit créer des « laboratoires vivants » pour tester les nouveaux développements technologiques en conditions réelles.

L'avenir du secteur de la fabrication

Dans ce nouveau centre d'essais, Flanders Make initiera les entreprises à des technologies de pointe pour l'automatisation et la numérisation avancées, dans le cadre du concept d'Industrie 4.0. « Le numérique représente l'avenir de l'industrie manufacturière », constate Urbain Vandeurzen, président de Flanders Make.

Il est crucial que les usines se transforment en sites de production intelligents et développent des produits intelligents », ajoute-t-il. Pour les aider dans cette démarche, Flanders Make s'allie à des entreprises, des centres de formation et des organismes gouvernementaux, afin d'encourager la collaboration intersectorielle, l'innovation technologique et la transformation des entreprises ».

Des laboratoires vivants

Pour faire aboutir cette mission, la nouvelle infrastructure de Flanders Make comportera trois laboratoires vivants :

  • « Hardware in the loop » – cette plateforme pour systèmes d'entraînement écoénergétiques se focalisera sur la conception virtuelle et les techniques expérimentales permettant de conduire des essais sur des « jumeaux numériques » et des simulations. Elle comportera également une salle de préparation des véhicules, où ces derniers seront équipés de capteurs, processeurs et équipements à tester.
  • « Laboratoire multimatériaux » – ce laboratoire se penchera sur de nouvelles techniques d'assemblage pour différents types de matériaux, depuis le collage et les raccords mécaniques jusqu'au décollage et au traitement au plasma.
  • « Laboratoire centré sur l'humain » – il s'agit d'un laboratoire mobile de cocréation et de démonstration pour les technologies de production avancées et les systèmes de production axés sur le facteur humain. Ce laboratoire s'intéressera notamment aux robots collaboratifs (cobots), à l'aide cognitive, à la réalité virtuelle et augmentée, aux verres intelligents et à d'autres dispositifs tels que les exosuits.

« En construisant ces laboratoires vivants, nous permettrons aux entreprises de tester, de valider et de présenter leurs innovations dans des conditions réelles », explique Dirk Torfs, PDG de Flanders Make. Elles pourront ainsi développer et commercialiser de nouveaux produits dans de meilleures conditions et des délais plus courts, tout en renforçant également leurs processus de production. »

Une participation croissante

Au cours des trois dernières années, Flanders Make a fédéré plus de 100 sociétés membres, levé environ 100 millions d'euros et lancé 35 projets de recherche. En plus de construire un nouveau centre d'essais, le centre de recherche stratégique va tripler son budget. « Le budget actuel de Flanders Make s'élève à 20 millions d'euros, mais nous allons l'augmenter à 60 millions dans les 5 prochaines années », commente M. Vandeurzen.

Plus d'infos

Flanders Make
Source
De Morgen newspaper
24 April 2017
Un nouveau centre d'essais pour Flanders Make | Investir en Flandre

Error

Error message

  • Migration FitInvestCountries could not be constructed.
  • sFTP login failed
The website encountered an unexpected error. Please try again later.